Antiquités – Touggourt – El-oued – étape 1


La suite de mes « antiquités »
Alors là, nous serions sur la croisière Noire en 1924, d’après les récits familiaux.
Malheureusement je n’ai plus personnes à qui poser de questions, mais je pense qu’il s’agit plus de « préparation » à la croisière noire que celle-ci.
En effet, sur les boites de plaques de verre il est fait mention, pour cette série, du trajet Touggourt – El-oued.
Hors ces deux villes sont situées bien à l’est de Colomb-Béchar d’ou est partie la croisière.
Ce qui permettrait de dater ces photos vers 1922 – 1923 si on considère que les préparatifs ont pris 18 mois.
Donc, si quelqu’un a des infos, n’hésitez pas, Axelle si tu me lis….. 🙂 🙂

NB : en cliquant sur les photos vous pouvez obtenir une plus grande image, enfin moi je dis ça comme ça 🙂

the suite of my « antique pictures »
While there, we would be on the « croisière Noire » in 1924, according to family stories.
Unfortunately I do not have people who ask questions, but I think it is more « preparation » to this cruise.
Indeed, on the boxes of glass plates are mentioned, for this series, the travel Touggourt – El-Oued.
except these two cities are located well east of « Colomb-Béchar » or is set to the cruise.
Which would date these photos to 1922 – 1923 when one considers that the preparations took 18 months.

NB: By clicking on the pictures you can get a bigger picture

Boite-4-recto

Boite-4-verso

Photo1Boite4

Photo2Boite4

Photo3Boite4

Photo4Boite4

Photo5Boite4

Photo6Boite4

Photo7Boite4

Photo8Boite4

Photo9Boite4

Photo10Boite4

Photo11Boite4

Photo12Boite4

Photo13Boite4

Photo14Boite4

Publicités

5 réflexions sur “Antiquités – Touggourt – El-oued – étape 1

      • Effectivement je connais un peu le coin. Tozeur est une ville sur laquelle le temps ne semble pas avoir de prise. Les rues montrent souvent le même visage que celui qu’elles étaient sur tes prises de vue.
        A coté de ça, « la modernité » fait ses petits ravages: Un maire crétin s’était mis en tête de créer un golf de haut niveau dans ce coin désertique. Pour ce faire il pompait comme un forcené dans la nappe phréatique, mais le soleil gagnait toujours la partie en grillant rageusement les petits brins d’herbe. Çà a duré des années… La nappe est en grand danger de disparaître complètement… La bêtise n’a pas peur du temps.

        Aimé par 1 personne

        • J’ai vu des photos du « Golf » en faisant mes recherches, bientôt il desalera l’eau du Chott el jerid, c’est vrai quoi, avoir autant d’eau c’est bon pour arroser un golf 🙂 🙂
          et puis il faut bien attirer les touristes aussi, ah là là si on ne peut plus assécher des nappes phréatiques sans se faire houspiller ou va le monde ???
          oui la bêtise est sans limite 🙂

          Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.