Tuto – quelques notions de base


Gaston

Préambule

Cet article s’adresse à des néophytes, il a pour but de donner des indications et uniquement ça.
Il n’y a pas ou peu de termes technique, je m’adresse à des gens qui ne sont pas des pros et des fondus de données techniques.
je m’adresse juste aux gens avec qui je discute souvent et qui se posent des questions.
Pour les données techniques ils existent pleins de forums sur le net avec des pros pour y répondre….
Fin du Préambule.

Un charmante blogueuse, amatrice de Pin up, mais uniquement le Dimanche 😀 , m’a laissé un commentaire comme quoi un petit rappel des notions principales, même si elle les connaissaient, serait le bienvenu.
Bien qu’ayant déjà fais cela, je me suis rendu compte que les explications étaient réparties dans plusieurs tutos, je vais donc faire une synthèse ici (enfin essayer hein 🙂 )

Je ne vais pas vous parler d’appareils, ni où se trouve telle ou telle fonction, car vous avez tous des APN différents, pour ça il faudra vous reportez à votre mode d’emploi. 🙂

Les paramètres sur lesquels le photographe peut influer sont :
La sensibilité
la vitesse
l’ouverture

C’est la combinaison de ces 3 paramètres qui fera que votre photo sera réussit ou pas.

Il y a un 4 ème paramètre que l’on appelle la balance des blancs, qui va lui aussi influer sur la photo, mais je vais considérer qu’elle sera sur Auto.
Reportez vous au tuto que je lui avais consacré. pour plus de précision si le souhaitez.

La sensibilité :

Cela nous arrive en droite ligne de l’argentique, époque ou chaque pellicule possédait un certain nombres de « grain d’argent » (cristaux d’halogénure d’argent incorporés à de la gélatine), et sa propre « température » de balance des blancs, réglage sur lequel on intervenait uniquement en choisissant tel ou tel film de telle marque, chaque fabricant ayant sa petite chimie personnelle.
plus il y avait de « grain d’argent » plus la pellicule était sensible, et inversement, moins il y en avait moins elle était sensible.
La sensibilité se mesurait en ASA (American National Standards Institute), on trouvait aussi des mesures en DIN (Deutsches Institut für Normung), elle à été remplacé ensuite pas la norme ISO (International Organization for Standardization).

ASA et ISO on la même échelle de mesure, 100 ASA = 100 ISO, il n’en va pas de même pour le DIN, vous pouvez consulter cet article si vous le souhaitez.
pelicule-asaIci une pellicule couleur 24 poses, 200 ASA/ISO

La plage de sensibilité sera en fonction de votre APN
elle s’étend en général de 50 à 3200, mais on peut rencontrer d’autres valeurs.
Des Reflex entrée de gamme monte jusqu’à 12800.
Le Nikon D4 (pro) affiche la valeur de 204800 ISO, il n’y a pas de faute de frappe, c’est tout simplement gigantesque, avec ça vous faites des photos dans un noir quasi-total 🙂

retenez ceci :
Plus le nombre est petit, plus la sensibilité est basse, elle captera moins de lumière.
plus le nombre est grand plus la sensibilité sera grande, elle captera beaucoup de lumière.

En règle générale, par temps ensoleillé, en extérieur,la sensibilité de 100 ISO est suffisante.
Un temps nuageux se verra doté d’une sensibilité de 200 ISO
De jour, nuageux, en intérieur avec des grandes baies vitrées, on pourra opter pour du 400 ISO
Les sensibilités au-delà de 400 seront pour une plus faible luminosité, dans un endroit sombre, de nuit etc.

ça c’est la règle générale, mais ce n’est pas « La règle », hé oui, ça serait trop simple sinon.
Vous devez tenir compte de votre sujet, si il est en mouvement par exemple.
si vous photographiez des voitures en mouvement, par temps ensoleillé, il vous faudra peut-être pousser les ISO pour obtenir une vitesse suffisante pour que votre photo ne soit pas floue.
ça commence à devenir complexe, mais c’est juste une question d’habitude.
Nous en reparlerons plus loin car ces 3 paramètres sont intimement liés.

L’ouverture :

Elle est conditionnée par le diaphragme qui se trouve dans l’objectif, elle agit comme notre pupille,
si il y a beaucoup de lumière notre pupille se ferme pour ne laisser que la quantité nécessaire pour voir les objets correctement, si au contraire il n’ y a pas assez de lumière nous écarquillons bien grands nos mirettes, hé bien là, c’est pareil.

analogie

Un point important à retenir
c’est elle qui est responsable de la profondeur de champ, appelé par certain la PDC.

Grande ouverture = peu de profondeur de champ, premier plan et arrière plan hors mise au point, flou
petite ouverture = grande profondeur de champ, premier plan légèrement flou en fonction de la distance de mise au point, arrière plan net

6PDC

L’ouverture du diaphragme est inversement proportionnelle à sa valeur.
f= convention de nommage pour désigner l’ouverture du diaphragme.
f1.4 – f4 = grande ouverture, peu de lumière ambiante
f4.5 – f5.6 = ouverture moyenne
f8 – f22 et au-delà = petite ouverture, beaucoup de lumière ambiante

La vitesse :

encore une règle générale
Plus le temps de pose est long, plus le capteur est exposé à la lumière et plus votre photo sera lumineuse, et inversement, ça s’est invariable.

vous allez trouvez des vitesse allant de Bulb (pose B) jusqu’au 1/8000 de seconde
toujours pareil, c’est selon le type, le modèle et le fabricant de l’APN.

Je vais parler du Bulb car je sens que ça en énerve certains/certaines 🙂 (parler du Bulb ne signifie pas s’exprimer en ayant un rhume de cerveau, ça c’est pour d’éventuels commentaires 🙂
C’est quoi ce truc?
c’est une vitesse, aléatoire, est même, encore plus qu’aléatoire.
Tant que le déclencheur est enfoncé (vous gardez le doigt enfoncé), le miroir de l’APN est relevé, (la photo est en train de se faire)
dès que vous relevez le doigt du déclencheur, le miroir se remet en place, la photo est terminée.
Vous comprenez maintenant pourquoi j’ai dis aléatoire, puisque c’est vous qui déterminez le temps de pose par votre action sur le déclencheur.

Il existe aussi un autre mode, plus rare, le mode T.
Il vous faudra appuyer une première fois sur le déclencheur pour commencer l’enregistrement de la photo, vous pourrez alors relâcher celui-ci, puis ré-appuyer de nouveau sur le déclencheur pour mettre fin à l’enregistrement.
Dans ce mode on peut aller très très loin en terme de temps de pose, jusqu’à plusieurs années Voyez ici ce que Michael Wesley a fait, 2 ans de temps de pose…

L’usage d’un déclencheur filaire ou d’une télécommande est recommandé pour ces deux modes, car il y a risque de faire bouger l’APN.

viennent ensuite les basses vitesse, situées sur tout ce qui supérieure à un quart de seconde, jusqu’à ce que votre APN vous propose, soit 30 secondes dans bien des cas
cette notion de basses vitesse ainsi que ses « bornes » est assez subjective, j’entends déjà les puristes, les vrais de vrais, crier au scandale et entamer un débat tournant autour d’un quart de seconde près. Ce n’est pas bien grave, il s’agit juste d’estimation, et dans ce domaine personne ne détiens la vérité, malgré leurs hurlements (aux puristes). 🙂
puis les vitesses dites « standard », allant de 1/8 ème de seconde à 1/320 ème
et enfin les hautes vitesses, de 1/400 jusqu’à 1/4000 ou plus, selon l’APN.

Notez ceci, plus la vitesse est élevée, plus le mouvement seras figé avec une grande netteté, et inversement, si vous photographier des sujets en mouvements bien sur.
Pour des sujets fixes, avec une bonne luminosité vous serez vraisemblablement sur des vitesses de l’ordre de 1/15 ème, à 1/125 ème, tous ceci restant très théorique.

Un autre petit détail qui reste important tout de même a usage de ceux qui travaille à main levé
La photo sur trépied n’est pas concerné par ce qui suit, à condition d’utiliser une commande filaire ou une télécommande

Il s’agit de la vitesse en fonction de la focale de votre objectif.

Tout les APN ont un objectif à fonction zoom, soit un téléobjectif pour schématiser, sauf sur le Reflex si vous l’avez équipé d’un objectif à focale fixe bien sur.

La focale, c’est la distance en millimètre entre le capteur (pellicule) et votre objectif.
Un objectif courant est le 18/55mm, c’est un téléobjectif capable de couvrir tous les angles de prise de vues compris entre 18mm (grand angle) et 55mm angle proche de la vision de l’œil humain (environ 50mm).
plus la distance focale augmente, plus on se rapproche artificiellement d’un sujet éloigné (principe du télescope, des jumelles etc.), mais plus le moindre petit mouvement à des répercutions importantes en terme de « bougé ». on comprend mieux avec la photo ci-dessous:

on voit que si l’on bouge un peu avec un 200mm par exemple, le sujet (l’arbre) ne seras plus dans le viseur, ou alors il risque d’être flou, il y a moins de risque avec le grand angle.

Focales1

il existe une méthode simple pour déterminer la vitesse en fonction de la longueur focale et minimiser le « bougé »
la vitesse doit être égale à la longueur focale, c’est à dire que si vous prenez une photo de paysage à 18mm, votre vitesse ne devra pas être inférieure à 1/18ème de seconde, si cette vitesse n’existe pas sur votre APN, prenez la vitesse au dessus, soit 1/20ème de seconde.
Pareil pour les autres distances focales 30mm = 1/30ème, 50mm= 1/50ème, 100mm =1/100ème etc.

Oui mais sauf que ça !!! c’est valable pour un capteur plein format FX 24X36mm
et si vous avez un compact, bridge ou reflex DX ça le fait pas, parce qu’ils sont équipé de capteurs plus petits, oui mais zut !!! me direz vous, bah oui 🙂
mais on peut convertir…
la encore il va vous falloir chercher dans votre mode d’emploi, la taille de votre capteur, et le coefficient multiplicateur.
Je vous donne à titre indicatif le tableau de conversion des capteurs les plus courant :

Coefficients de conversion les plus courants : (Source wikipédia)

2.0× — Format dit 4/3″ Olympus série E-System E-400/410/420/450, E-500/510/520, E-600/610/620, E-30, E-1/3/5, et les µ4/3″ E-P1/P2/P3/P5, E-PL1/PL2/PL3/PL5, OM-D E-M5 E-M1 et les boitiers Panasonic GF1à6, G1à7
1.7× — Sigma SD14, Sigma SD10, Sigma SD9, Canon EOS DCS 3
1.6× — Canon EOS 7D, 7D Mark II, 10D, 20D, 20Da, 30D, 40D, 50D, 60D, 60Da, 70D, 300D, 350D, 400D, 450D, 500D, 550D, 600D, 650D, 700D, 1000D, 1100D, 1200D, 100D, M, D60, D30
1.54× — Pentax K20D, Pentax K-7, Pentax K-5
1.53× — Pentax *istD, Pentax *istDs, Pentax *istDs2, Pentax *istDL, Pentax *istDL2, Pentax K100D, Pentax K100D Super, Pentax K10D, Pentax K200D
1.5× — tous les appareils réflex numériques Nikon sauf les « full-frame » D4, D4s, D3, D3s, D3x, D700, D800 et D600 ; tous les Fuji, Sony (sauf les « full-frame » a 850, a 900, a 99) et les appareils réflex numériques Konica Minolta.
1.3× — Canon EOS-1D Mark IV, 1D Mark III, 1D Mark II (et Mark II N), EOS-1D, Kodak DCS 460, DCS 560, DCS 660, DCS 760, Leica M8, M8.2

ça veut dire quoi ce charabia ?
Je vais prendre mon cas, j’ai un Nikon D3100, il figure dans la liste « tous les Nikon sauf Full frame » ou FX c’est pareil, devant il y a marqué 1.5x
cela veut dire que mon 18-55mm va se transformé en 18 X 1.5 = 27 et 55 X 1.5 = 82.5 soit 27-82mm le « ,5 » on le laisse de coté.
et il faudra faire la même pour tous mes objectifs,toutes mes focales, cela complique un peu la chose mais au final je m’en sort bien, car multiplier par 1.5 de tête ce n’est pas trop compliqué quand même
On peut aussi faire (18/2)+18 et (55/2)+55, en plus ça fait travailler la cervelle 🙂

Attention cela ne veut pas dire qu’il vous faille un 4000mm pour faire une photo au 1/4000éme, les fabricants seraient ravis vu les prix 🙂
cela vous indique seulement la vitesse limite sous laquelle vous ne devez pas descendre pour éviter un flou, il est évident que si vous travaillez en basse lumière, cette règle ne pourra pas toujours être respectée.

Bon, on va faire une récap :

Ne pas descendre la vitesse en dessous de sa distance focale, si on travaille à main levé, si possible. (ce que l’on vient de voir)
haute vitesse = forte luminosité, objets en mouvement rapide
vitesse standard = luminosité normale, objet en mouvement lent, portrait, scène de vie quotidienne etc
Basse vitesse = faible luminosité, objet fixe, photo de nuit etc.

Trés important

Tous ce que je viens de vous énoncer, ne sont que des règles générales, des grandes lignes, il ne faut surtout pas appliquer ça à la lettre et ne s’en tenir qu’a ça.
ce sont des principes techniques à connaitre pour vous permettre de savoir quoi faire dans une situation donnée, en faisant un mixe de tous ça vous pourrez aisément vous en sortir.
il est évident si on regarde la notion de vitesse, que ce n’est pas complet, ni même adapté à certains types de photos, il m’est arrivé de faire des photos à vitesse élevée en ambiance sombre, alors que « ce n’est marqué dans le manuel » 🙂
Pareil pour la sensibilité et l’ouverture.
mais ce sont des choses à connaitre.

Nous allons voir maintenant l’interaction de nos trois paramètres entre eux

Voici la photo qui va nous servir de référence :

400 ISO – f4.8 – 1/30 de seconde, longueur focale 32mm photo prise en mode auto pour avoir une référence au niveau de l’appareil
Reference400-130-f48Foc32_DSC5267
ces paramètres seront repris et utilisés tout au long de la démo qui suit.

La sensibilité.

que va t-il se passer si je décide de changer la sensibilité en conservant la même vitesse et la même ouverture ?

Je mets la sensibilité sur 100 ISO

Cela donne ceci :
100 ISO – f4.8 – 1/30 de seconde, longueur focale 32mm
photo de référence à gauche – résultat à droite

Reference400-130-f48Foc32_DSC5267 100-130-f48Foc32_DSC5257

On constate nettement que la photo est plus sombre, logique j’ai baissé la sensibilité mais j’ai gardé les autres paramètres identique à la photo de référence.Le problème c’est que je veux obtenir la même photo que la photo de référence mais avec cette sensibilité de 100 ISO ET en ne touchant pas à l’ouverture pour avoir une profondeur de champ faible.
Chiant moi ? mais non voyons 🙂
Il ne me reste plus, dans ce cas là qu’un seul paramètre sur lequel je vais intervenir, la vitesse.

100-120-f48Foc32_DSC5258 100-110-f48Foc32_DSC5258
Photo de Gauche 100 ISO – f4.8 – 1/20 de seconde – photo de droite 100 ISO – f4.8 – 1/10 de seconde
j’ai dû diminuer la vitesse de 20 dixièmes de seconde pour obtenir le résultat escompté, vous aurez remarqué que cette vitesse de 1/10 ème est inférieure à ma distance focale, mais comme j’ai fait ces photos sur trépied, ce n’est pas gênant

Je mets la sensibilité sur 800 ISO

(je ne traiterai pas le 400 ISO étant donné qu’il est en référence) c’est juste pour que vous ayez un aperçu.

800 ISO – f4.8 – 1/30 de seconde, longueur focale 32mm même principe que pour le 100 ISO
Cela donne ceci :
photo de référence à gauche – résultat à droite

Reference400-130-f48Foc32_DSC5267 800-130-f48Foc32_DSC5261

Un peu pale des genoux n’est-ce pas, logique, ici on a doublé la sensibilité, de 400 on est passé à 800 ISO
le but est toujours d’obtenir la même photo que la photo de référence sans toucher à l’ouverture

800-150-f48Foc32_DSC5265 800-160-f48Foc32_DSC5264

Photo de Gauche 800 ISO – f4.8 – 1/50 de seconde – photo de droite 800 ISO – f4.8 – 1/60 de seconde
J’ai augmenté la vitesse de 30 dixièmes de seconde pour pour obtenir le résultat escompté, j’ai donc compensé l’augmentation de la sensibilité par l’utilisation d’une vitesse plus élévée, ce qui a eu comme conséquence de ne laisser passer pue peu de lumière

Je mets la sensibilité sur 3200 ISO, ça grimpe ça grimpe 🙂

3200 ISO – f4.8 – 1/30 de seconde, longueur focale 32mm
Cela donne ceci :

photo de référence à gauche – résultat à droite

Reference400-130-f48Foc32_DSC5267 3200-130-f48Foc32_DSC5268

Plus blanc que blanc 🙂

3200-1320-f48Foc32_DSC5269 3200-1250-f48foc32_DSC5270

Photo de Gauche 3200 ISO – f4.8 – 1/320 de seconde – photo de droite 3200 ISO – f4.8 – 1/250 de seconde
sur la photo de gauche j’ai un peu « forcé » sur la vitesse 1/320 de seconde, la photo est un peu plus sombre que la photo de référence, j’ai donc pris la valeur disponible immédiatement en dessous soit 1/250 de seconde, le résultat est un peu mieux même s’il n’est pas exactement comme là photo de référence, ce qui peut arriver en fonction des réglages disponible sur votre APN, CQFD 🙂

L’ouverture.

Nous allons toujours partir de notre photo de référence, on conserve la sensibilité soit 400 ISO, les deux paramètres que nous alons modifier sont l’ouverture et la vitesse.

Photo de référence
400 ISO – f4.8 – 1/30 de seconde, longueur focale 32mm photo prise en mode auto pour avoir une référence au niveau de l’appareil
Reference400-130-f48Foc32_DSC5267
J’ai modifié l’ouverture avec les valeurs suivantes f5.6 petite ouverture, f8 ouverture moyenne, f22 grande ouverture
voyons ce que cela donne.

400-130-f5.6Foc32_DSC5272 400-130-f8Foc32_DSC5273 400-130-f22Foc32_DSC5277

Photo de gauche f5.6 résultat proche de la photo de référence, photo du milieu f8 sombre, photo de droite f22 presque noire, 1/30 de seconde et 400 ISO inchangé

voici maintenant les valeurs de vitesse correspondant au résultat recherché, puisque l’on a décidé de ne pas modifier la sensibilité.

photo de référence à gauche – résultat à droite – 400 ISO – f5.6 – 1/25 de seconde

Reference400-130-f48Foc32_DSC5267 400-125-f56Foc32_DSC5275

Vous aurez noté que la photo, à droite est légèrement plus claire que la photo la photo de référence à gauche. Par contre celle faite avec la vitesse d’origine 1/30 de seconde est légerement plus sombre, ici nous sommes sur la limitation de mon APN, car il ne possède pas de vitesse intermédiaire entre le 1/30 et le 1/25, pour palier ce soucis j’aurais dû modifier l’exposition via le menu, mais c’est un autre sujet.

photo de référence à gauche – résultat à droite – 400 ISO – f8 – 1/13 de seconde

Reference400-130-f48Foc32_DSC5267 400-113-f8Foc32_DSC5279

Le problème est similaire ici la photo, à droite est légèrement plus claire que la photo la photo de référence à gauchecelà peut provenir aussi lors d’écart très minime du fait que nous commençons a avoir de la profondeur de champ et donc plus de détails qui viennent s’ajouter à la photo.

photo de référence à gauche – résultat à droite – 400 ISO – f22 – 1/2 seconde

Reference400-130-f48Foc32_DSC5267 _DSC5282

La vitesse.

Je ne vais pas poster de photos pour ce paramètre car je ne ferais que dupliquer les images des 2 autres ce qui n’apporterai pas grand choses au sujet
Vous avez tout pour faire un mixe entre les différentes possibilités.

je vais plutôt vous monter un fantôme, réalisé sans aucun trucage

« Main de fantôme voulant prendre un vase, pris en flagrant délit »
_DSC5305

Bon allez, je vais vous dire comment j’ai fais, c’est bien parce que c’est vous hein !!! 🙂
Alors, APN sur trépied et déclencheur filaire
400 ISO – f22 -1/2 seconde
au moment ou j’appuie sur le déclencheur que je tiens dans la main droite, je fais le geste vers le vase avec le bras gauche,
la mise au point à été faites avant sur le seul vase.
étant donné que je suis sur une basse vitesse, pour que mon bras soit net il n’aurait pas fallut que je bouge, d’ou cet effet de flou.
C’est ce même principe que l’on utilise pour les filés des phares de voitures de nuit ou pour faire des fantômes de piétons, cycliste etc. de jour.
Cette technique date du début de la photo, soit du 19ème siècle.
si vous souhaitez faire la même chose faites plusieurs essais, une demi seconde c’est malgré tout assez rapide,
testez d’autre valeurs que les miennes, moi j’ai fais ça comme ça, vite fait pour rigoler 🙂

Petite synthèse.

Ce qu’il faut retenir :
A vitesse et ouverture fixe, plus la sensibilité augmente plus la photo est claire.
A vitesse et sensibilité fixe, plus la valeur de l’ouverture augmente plus la photo est sombre (valeur d’ouverture inversement proportionnelle).
A ouverture et sensibilité fixe plus la vitesse augmente plus la photo est sombre.
Plus tous les autres petits trucs notez « Important » ou encore « à retenir »

Voilà vous n’avez plus qu’a tester tout ça 🙂

Je le redis une fois encore, tout ceci n’est que théorique, les exemples que je vous ai montré ne reflètent qu’une toute petite partie de l’étendu possible des réglages.

Merci de m’avoir lu 😀

Publicités

26 réflexions sur “Tuto – quelques notions de base

  1. Oui beau boulot ce tuto, 🙂 le Pr. Rollin est parfait (et que voilà que ses chevilles ne rentrent plus dans ses chaussettes 😈 )
    Je connais un peu, mais je me le mets en favoris parce que c’est clair et facile pour une tit’ révision
    Bisoussssssssssssssssssssss 😀

    Aimé par 2 people

  2. Pingback: Very Inspiring Blogger’s Award | Blue Edel

  3. Pingback: Petit oiseau | Epicetou.net

Les commentaires sont fermés.