Mon deuxième méfait


Voici le Numéro 2, il m’a pris quelques dizaines d’heures de travail.
Nous sommes encore bien loin de la vérité mais je note scrupuleusement mes erreurs, et il y en a.

En parlant de celles-ci, elles sont vicieuses, car lorsque j’en corrige une, une nouvelle apparaît.

Elles sont telle des fourbes tapis dans l’ombre à me guetter… 🙂

Mais je ne désespère pas car comme le disait Boileau, Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage…

My Knife N°2

My Knife N°2

My Knife N°2

My Knife N°2

Publicités

69 réflexions sur “Mon deuxième méfait

  1. Je trouve que c’est parfait moi!
    Mais en même temps on n’est jamais satisfait de son travail a 100% et si c’était si facile que ca, ça ne serait pas un métier artisanal qui prend des années pour acquérir toute l’expérience nécessaire 😉
    Bizzz Pendra

    Aimé par 2 people

  2. Ah tiens je pensais à une cuillère moi 😮 c’est pas ça alors ? ! 😛 😀 😀
    Ton 3° prénom ce ne serait-y pô « Parfait » ? Tu fais dans le perfectionnisme là ! Ou, à l’insu de ton plein gré, ne chercherais tu pas le compliment 😉 🙂
    Si l’est si mal foutu celui-là, je le veux bien… je t’en débarrasse sans problème… 🤣🤣
    Bisousssssssssssssssssssssssssss

    Aimé par 2 people

    • chercher les compliments non, mais s’approcher de la perfection c’est sur 🙂

      SI il y a des défauts :
      1) le talon de la lame , ce qui fait que c’est nickel en position fermé, mais que le ressort remonte de 2 mm en position ouverte, défaut de centrage et mauvaise conception du talon
      2) Il y a un voile sur le ressort et la lame, j’ai fait une trempe trop chaude, du coup déformation.
      3) une des platines au « cul » du couteau a été victime d’un coup de lime, il manque 1,5mm de matière et ça se voit.
      4) le rivet central m’a joué des tours, il fallut qu j’en refasse un mais il est apparent au lieu d’être à ras et complètement polit.

      Tu vois , on est encore loin de l’artisanat d’art, mais je ne lâche pas l’affaire.
      (j’ai bien noté que tu souhaites m’en débarrasser, il me faut un peu de temps 🙂 )
      Bisousssssssssssssssssss

      Aimé par 1 personne

    • Moi aussi je pense qu’il cherche un p’tit compliment d’encouragement ! Tout comme ti, je suis acquéreur si cela lui dit.
      Quant à vous madame Catherine, honte soit sur vous qui osez écrire « à l’insu de mon plein gré  » ! Encore heure que tu n’aies pas ajouté « au jour d’aujourd’hui » ! On a échappé de justesse à un massacre de la Saint Barthélémy de la langue française !

      Aimé par 2 people

            • Tu es en forme 🙂
              Oui ils acceptent aussi pleins termes issus des habitudes « smartphonnienne ».
              Peut-être qu’un jour nous aurons un dictionnaire écrit en langue SMS ?
              ou plus de dictionnaire du tout….
              😦
              Bisoussssssssssssssssssssssssssssssssss

              Aimé par 1 personne

          • Okay ! Okay ! Je m’incline.
            Hui, un petit mot d’ancien français né au XIe siècle, qui signifiait « le jour où l’on est. Hui vivait bien jusqu’à ce qu’on le trouve trop court et qu’on lui ajoute « au jour ». Hui devint aujourd’hui, c’est-à-dire « au jour de ce jour ».
            Alain Rey, connu pour son regard moderne sur notre langue considère « qu’au jour d’aujourd’hui n’est pas toujours un vilain pléonasme ». D’après lui, l’employer permet d’insister sur le jour où l’on parle, tandis qu’aujourd’hui, de sens plus large, désignerait « le temps présent ».
            Vaugelas qui était un grand grammairien français du XVIIe siècle, un puriste parmi les puristes, avait sur la question de certains pléonasmes un avis surprenant. Dans ses Remarques sur la langue française sorties en 1647, il écrit qu’unir ensemble, voir de ses yeux, ouïr de ses oreilles, voler en l’air « sont fort bien dits » (sic). Il avance que ces expressions ne sont pas des pléonasmes car ici la répétition étend et renforce le sens du propos, parle à l’imagination et permet de représenter plus facilement une pensée. Le lexicologue Alain Rey, semble donc lui emboîter le pas.

            Aimé par 2 people

  3. Heureusement que tu as cité tes erreurs. Je trouve que c’est tellement beau dans sa confection et l’art d’avoir relevé ce défi. Le deuxième. -)
    Comme je ne suis pas spécialiste, je préfère voir un truc avec des erreurs. Et pour moi-même je dirais aussi que c’est mal fait, que ceci que cela…Je comprends ton raisonnement. Le souci de la perfection 🙂
    Finalement dans ce domaine c’est la personne concernée qui subit ce « fouettage » 😉
    Perso, j’assume. 🙂
    Bravo encore à l’artiste du futur laguiole Pendra 😉

    Aimé par 3 people

    • Lorsque l’on fait ce genre de chose, il faut s’attendre à commettre des erreurs, bien sur,
      la perfection n’est pas de ce monde, ça se saurait, mais je tiens à faire quelque chose de bien, voire très bien.
      Longue est la route pour y parvenir, mais j’y arriverai, je suis du genre « obstiné » pour les choses qui me tiennent à cœur 🙂
      Bisousssssssssssssssssssssssssssssssss

      Aimé par 2 people

    • C’est parce que c’est une photo, d’un autre coté la personne à qui il était destiné est très contente, même avec les erreurs, mais je m’aperçois quand même que je ne pourrais pas « ouvrir boutique » sans m’améliorer grandement, j’y travaille 🙂
      Bisoussssssssssssssssssssss

      J'aime

  4. Contrairement à ce que tu écris, je trouve ce couteau plutôt réussi. Malheureusement pour toi, tu es un adepte de la perfection qui voudrait que son oeuvre soit réussie à 100% dès le premier coup.
    Je connais quelques artisans couteliers dans mon département et je peu t’assurer qu’ils ont une réputation. Pourtant, leurs couteaux ont parfois quelques défauts, défauts qui ne choquent nullement les acheteurs qui sont conscients qu’il s’agit d’artisanat et non de couteaux fabriqués industriellement avec des machines qui calibrent tout au millimètre près.
    Ne sois pas si mécontent de toi : tu as peu être parfois le coup de lime féroce, la trempe un peu vivace mais tout cela, tu le corrigeras car tu es en recherche de perfection, perfection qui n’est pas de monde des artisans, encore moins artisans comme toi.

    Aimé par 1 personne

    • Certes,
      ce n’est pas vraiment la « perfection » au sens propre du terme que je recherche, mais le but c’est d’approcher l’artisanat d’art, donc « presque » sans défauts.
      travailler les finitions, éviter les erreurs de « débutant » , ce genre de choses quoi.
      Je sais bien que la perfection n’est pas de ce monde, je dirais heureusement, car une fois que tu as fais quelque choses de « parfait » tu fais quoi après ? 🙂

      J'aime

  5. Pour les formules « à l’emporte pièce » (hihi, en matière de serrurerie = travail du fer)… au sein de notre cellule familiale, nous utilisons « tout autour », jusqu’à qu’un jour on me parle de pléonasme. Ben non, j’insiste, tout autour est bien plus complet que tout ou autour ! Na et je persisterai ainsi. Peut-être, mes origine « pieds-noirs », y sont pour quelque chose dans le caractère et dans les expressions…

    Aimé par 1 personne

  6. J’étais donc au salon du couteau ce matin, et bien que n’y connaissant strictement rien, j’ai passé un bon moment et vu des objets superbes. Je ne peux que te le recommander l’an prochain, celui là ou un autre plus proche de chez toi éventuellement, car c’est plein de gens passionnés et passionnants, et quelqu’un qui s’y connait un peu se régalerait vraiment.
    Par contre, ce n’est pas vraiment donné, ce que je trouve tout à fait normal vu le boulot que ça représente. En gros il n’y a que les couteaux en silex qui étaient dans mes prix. 😉

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour ce compte rendu 🙂
      Oui ce n’est pas donné, quoique, si c’est réellement fait artisanalement ,le nombre d’heures passées pour la réalisation d’un couteau justifie pour certains le prix, d’autres abusent un peu je trouve, un simple « deux clous » vendu 120€, combien je devrais-je vendre celui que je viens de faire en version « améliorée » ? 🙂 🙂

      J'aime

Thanks for visiting

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s